Bienvenue sur le site des explorateurs !
Textes poétiques

Manifeste de la coalition de l’utopie citoyenne pour une population libre

Mickaël Bergeron

Nous, la Coalition de l’utopie citoyenne, sommes inquiets par le manque de vision qui prévaut présentement à l’Hôtel-de-Ville. Nous, la Coalition de l’utopie citoyenne, sommons la mairie de cesser de voir les citoyens et les citoyennes comme de simples comptes de taxes et exigeons immédiatement des actions concrètes afin que cette cité devienne un lieu d’émancipation pour tout le monde. La Coalition de l’utopie citoyenne réclame la fin de la gentrification, l’augmentation de l’agriculture urbaine, une diminution drastique de l’automobile et plus de pouvoir au peuple.


MANGE TON QUARTIER!

La Coalition de l’utopie citoyenne rappelle que les dirigeants de cette cité s’égarent en pensant que la vie urbaine peut se passer de la nature. Nous sommes la nature et la nature doit être au cœur de la vie urbaine.

La Coalition de l’utopie citoyenne exige plus de verdure, plus de parcs, plus d’arbres. Nos enfants ont besoin d’espaces verts pour jouer dans la terre, pour se rouler dans le gazon. Nos familles ont besoin de parcs pour pique-niquer et de jardins communautaires pour se nourrir.

Tous les citoyennes et citoyens doivent avoir accès à un jardin communautaire à moins de dix minutes de marche. De plus, la Coalition de l’utopie citoyenne propose qu’un arbre sur deux nouvellement planté dans la cité soit un arbre fruitier afin de participer au garde-manger collectif.

En plus de collaborer à créer un garde-manger collectif et d’aider les plus démunis à bien se nourrir à moindre coût, les nombreux jardins collectifs permettront de créer une nouvelle économie locale et de dynamiser les marchés publics de la cité.

Afin de diminuer les îlots de chaleur, de diminuer les inondations lors des fortes pluies, mais aussi de combattre la morosité du béton et du métal, la Coalition de l’utopie citoyenne considère que les édifices doivent également adopter le virage vert afin que les toits de la cité soient végétaux et que des plantes grimpantes envahissent les murs de la cité.

À NOUS LA RUE!

La Coalition de l’utopie citoyenne dénonce la ségrégation modale encouragée par la mairie de la cité. Il est temps que les plus pauvres puissent eux aussi se déplacer partout dans la ville, au même titre que les plus riches. Nous annonçons que l’ère de l’automobile est révolue!

La Coalition de l’utopie citoyenne exige, dès aujourd’hui, le transport collectif gratuit pour tous et toutes. Une importante réforme doit aussi avoir lieu dans nos rues afin de prioriser le transport actif tel que la marche et le vélo.

Depuis trop longtemps, plusieurs industries profitent des mauvais aménagements de la cité auprès des travailleurs et des travailleuses obligés de débourser des fortunes pour pouvoir aller travailler. Depuis trop longtemps, l’Hôtel-de-Ville rend une partie de la population prisonnière de leur maison, n’ayant accès à aucun mode de transport adapté à leur situation. La Coalition de l’utopie citoyenne rappelle que la cité appartient à tout le monde.

Pendant des siècles les rues ont appartenu à tout le monde. La rue doit redevenir des lieux partagés, où la population peut se déplacer, mais également jouer, errer, manifester, faire du sport ou flâner, et ce, en toute sécurité.

La Coalition de l’utopie citoyenne réclame le retrait de l’automobile dans la majorité des rues et propose la création d’un parc automobile collectif afin de diminuer leur utilisation, mais aussi leur impact environnemental. L’automobile ne doit plus être un réflexe, mais une mesure d’exception.

OUI À LA QUALITÉ, NON AUX SPÉCULATIONS!

La Coalition de l’utopie citoyenne revendique un terme aux spéculations financières et la fin des cycles de gentrification qui frappent inlassablement les quartiers de la cité. Plus jamais la renaissance d’un quartier ne doit se faire au détriment de la mort d’un autre quartier. Les quartiers de la cité ne doivent pas être en compétition, mais collaborer et se compléter.

La Coalition de l’utopie citoyenne déplore que seulement les plus riches puissent choisir l’endroit de leur maison, les plus pauvres devant se contenter des secteurs boudés et abandonnés, victimes des cycles économiques. Parce que tout le monde devrait pouvoir choisir son milieu de vie selon ses préférences et selon ses besoins, et non selon ses moyens.

Tous les quartiers de la cité devraient avoir un seuil minimal de logements sociaux afin de garantir une mixité sociale partout dans la cité. Les plus riches profiteront aussi de cette mesure puisqu’elle mettra fin aux prix gonflés par les spéculations immobilières.

La mixité sociale dans les quartiers permettra de multiplier les services de proximité offerts par la cité en loisirs, en santé, en culture et tous les autres services. Les infrastructures doivent être à échelle humaine. La Coalition de l’utopie citoyenne rappelle que l’économie est plus forte, aussi, lorsqu’elle repose sur plusieurs types de clientèles. Un quartier mixte est un quartier dynamique.

UNE PLACE POUR TOUTES ET TOUS!

La Coalition de l’utopie citoyenne accuse la mairie de s’accaparer tous les pouvoirs décisionnels de la cité et rappelle que les élu.e.s représentent la population et non leurs intérêts. Nous exigeons une décentralisation des pouvoirs vers des conseils de quartiers où les citoyennes et les citoyens pourront influencer les décisions concernant les enjeux qui les concernent.

La population ne doit pas seulement être consultée, mais avoir son mot à dire sur les projets de leurs quartiers afin que leur milieu de vie demeure à l’image de leurs besoins et de leurs espérances. La population doit exprimer sa vision pour sa rue.

La Coalition de l’utopie citoyenne déplore le désabusement de la population créer par une mairie qui ne fait plus l’effort de l’écouter et de se soucier de ses préoccupations. Nous rappelons que la démocratie directe favorise le sentiment d’appartenance et les initiatives citoyennes. Sans implication citoyenne, aucun projet de société, et donc, aucun avenir pour la cité.

Si aucune action n’est mise en place par les autorités de la cité, la Coalition de l’utopie citoyenne lancera une série d’actions citoyenne et encouragera la désobéissance civile.

Vive la cité! Vive la population libre!

Les Explorateurs