Bienvenue sur le site des explorateurs !
Actualités du projet

Projet jeunesse dans le quartier Saint-Sauveur | Le Carillon

Projet jeunesse dans le quartier Saint-Sauveur

Catherine BONNEAU
article soumis au journal citoyen
de Saint-Sauveur Le Carillon

 

Des jeunes de la Joujouthèque Basse-Ville et du Pignon Bleu participent actuellement aux Contes des Estuaires. L’idée est de les amener à imaginer leur ville idéale. Le projet, qui a lieu à Nantes également, est une initiative d’Arkham sur Loire à laquelle collabore l’équipe des Productions Rhizome.

« C’est vraiment trippant d’avoir un projet interdisciplinaire comme ça où les enfants peuvent toucher autant à la littérature, qu’aux arts plastique et sonore », témoigne Marie Lamonde-Simard, éducatrice et médiatrice culturelle à la Joujouthèque Basse-Ville. En effet, chaque semaine depuis janvier, l’auteure jeunesse Hada López et l’artiste sonore Étienne Baillargeon de La Chambre Blanche ont proposé des activités variées en lien avec la création d’une ville idéale.

Les garçons de la Joujouthèque ont été intrigués de voir que la rivière Saint-Charles et le quartier Saint-Sauveur avait une toute autre allure au 19e siècle.

Exploration de maisons à l’architecture originale, collage d’environnements de vie éclectiques, enregistrement de sons du quartier Saint-Sauveur, dessins et descriptions de cités de rêve, séances d’écriture spontanée, etc. « Il y en avait pour tous les goûts, ce qui fait en sorte qu’on a vraiment pu aller chercher de l’intérêt chez chaque enfant », poursuit Mme Lamonde-Simard.

Le dessin et l’écriture ont certainement été au cœur des activités des Contes des Estuaires.

Le projet est une idée originale de l’organisme Arkham sur Loire de Nantes, en France. Là-bas aussi des jeunes ont participé à des ateliers semblables dans le but d’imaginer leur cité idéale, et ce, en entretenant une correspondance transatlantique. Par exemple, les enfants québécois ont dû dessiner un quartier de Nantes à partir des descriptions sonores que leurs correspondants nantais avaient enregistrées. Les œuvres des uns ont donc servi aux œuvres des autres et vice-versa.

Les jeunes du Pignon bleu enregistrent une description de leur cité idéale en compagnie de l’artiste sonore Étienne Baillargeon.

L’aventure se poursuit

La collaboration avec Arkham sur Loire avait débuté à l’été 2016 avec la création d’un jardin idéal. La formule était similaire, bien qu’étalée sur une semaine seulement. Non seulement les jeunes mais bientôt les plus grands poursuivront cette aventure créative au Lab numérique du Musée de la civilisation.

En effet, ce printemps, des écrivain•e•s et des artistes, accompagné•e•s d’architectes, de sociologues ou encore de philosophes, vont travailler à créer une maquette interactive de cette Cité idéale. Ils et elles uniront leurs forces créatrices et innovatrices lors d’une résidence de quelques jours au Musée de la civilisation. Le public sera invité à venir voir le résultat sur place, ainsi qu’à participer à l’événement citoyen marquant la fin de ce projet du 13 au 15 juillet à la Marina Saint-Roch.

Pour voir l’évolution de ce projet en photos, rendez-vous sur la page Facebook de Rhizome littérature vivante.

Les Explorateurs